Avec Paperless, dites adieu aux tonnes de tickets de caisse - Yes Please
1
post-template-default,single,single-post,postid-1,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Avec Paperless, dites adieu aux tonnes de tickets de caisse

Avec Paperless, dites adieu aux tonnes de tickets de caisse

Imaginée par 5 étudiants de SUPDEWEB Nice, Paperless est une solution digitale alternative à l’impression des tickets de caisse. Le projet a remporté le Hack Jam, un concours de pitch étudiant, et recherche désormais 15 000 euros pour développer son application.

Le premier chapitre de l’aventure Paperless s’ouvre sur la Côte d’Azur alors que Maewenn Drean, Coraline Aeimerton, Laëtitia Grange, Jean-Dominique, Rochetaing et Stanislas Fremy préparent le challenge de fin d’année des Masters #SUPDEWEB à Nice. Les 5 amis enchaînent les brainstormings sans jamais trouver la ‘’Big Idea’’.

L’équipe s’empare alors d’une idée évoquée plusieurs fois par le passé : concevoir une solution digitale alternative à l’impression des tickets de caisse, qui permettrait aussi au client d’enregistrer toutes ses cartes de fidélité.

Leur business model s’appuie sur la grande distribution, plus grande émettrice de tickets de caisse par jour. En échange d’un service digital, qui fidélise le client et permet des économies en papier et encre, Paperless se rémunère en prenant une commission sur chaque ticket de caisse envoyé dans l’application.

Relire : #Interview : « Avec une équipe aux profils variés, on apprend à pivoter dès l’early stage »

Ils présentent dans la foulée Paperless au Hack Jam, un concours de pitch étudiant organisé à Nice, dans une simple vidéo enregistrée sur un smartphone. Et ça marche : ils sont retenus pour la finale du challenge le 6 juillet qui a lieu à la 6e édition du salon international Innovative City au Palais des Congrès de Nice. Une première, qui insufflera à toute l’équipe la volonté nécessaire pour porter Paperless au stade suivant, et sans laquelle l’application n’aurait probablement jamais vu le jour.

« Grâce au Hack Jam nous avons pu récolter des avis positifs sur nos idées qui ont clairement été les moteurs de notre motivation à développer Paperless. Participer à ce challenge était un vrai défi pour le projet. Nous avons fait le premier pas qui n’est pas le plus facile : sortir de notre bulle scolaire et se lancer dans le milieu des startups. Cette expérience nous a encouragé à fournir un travail de réflexion abouti et a donné un tournant à notre projet en le rendant réel« , explique Laetitia Grange, chargée de veille Paperless.